Actus

À la une

4
Mars
2020

Le Biocontrôle pour les jardiniers amateurs

Le 11 février dernier, la Fédération a participé à un séminaire sur le biocontrôle. Ce séminaire était adressé aux membres des associations de France Nature Environnement, ainsi qu’aux structures partenaires œuvrant dans la réduction d’usage des pesticides et potentiellement formatrices sur les méthodes de biocontrôle.

 

 

Cette journée a été introduite par Cécile Claveirole de France Nature Environnement qui a rappelé l’objectif de ce séminaire: apporter aux jardiniers et formateurs en jardinage des éléments sur la mise en œuvre des méthodes de biocontrôle et aborder les risques liés aux produits phytosanitaires ainsi que les avancées de la recherche sur leurs effets.

Joël Labbé, sénateur et investigateur de la loi Labbé, a pu confirmer que la loi Labbé n’a pas effrayé ni révulsé les jardiniers, bien au contraire. Ils sont de plus en plus nombreux à s’adapter et à trouver des solutions techniques originales et innovantes pour ne plus utiliser de produits phytosanitaires.

80% d’entre eux estiment que c’est une bonne loi.

Lors de cette journée, Alice Piacibello de la Société Nationale d’Horticulture Français, a fait un rappel de la définition de biocontrôle : le biocontrôle est l'utilisation de mécanismes naturels pour réguler les maladies ou les ravageurs des plantes. Les mécanismes sont: la prédation, le parasitisme, la stimulation des défenses naturelles des plantes, la perturbation des comportements des ravageurs.

Les vecteurs utilisés sont :

-les macro-organismes : insectes prédateurs indigènes (naturellement présent en France) dans le milieu) - pas de règlementation particulière, exotiques : autorisation préalable

-les micro-organismes (prédation, compétition, stimulation des défenses)

-les substances chimiques : allomones (répulsives), kairomones (attractives des pollinisateurs), phéromones (médiateurs chimiques d'attraction ou de confusion sexuelle)

-les substances naturelles :petit lait, huile de poisson, huile de colza, prêle, soufre, cuivre... Attention aux risques sur le sol : pyrèthre, vinaigre.

-D'autres mécanismes sont utilisables en préventif :les plantes relais, abris, champignons mycorhiziens

Les outils mis à disposition pour les jardiniers :

-www.jardiner-autrement.fr  (articles, fiches techniques)

- vigijardin (application, fiches techniques)

- hortiquid (application, hotline)

Un constat a été fait par Jean Marc Muller, vice-président de la SNHF: la moyenne d’âge des jardiniers à diminué de 30 ans. Ce chiffre prouve que la nouvelle génération éprouve un véritable intérêt à cultiver son propre jardin et d’agir en faveur de la biodiversité.

Jonathan Bourdeau, de France Nature Environnement a annoncé la sortie d’un kit de formation que vous pouvez télécharger ici : https://ged.fne.asso.fr/weblib/repositorySharing/explorer.html?dabfe5e6-3f9c-4c7f-83ee-32127925b65c

Ce kit se compose de fiches techniques, de modules de formations, pour identifier les bio agresseurs, les auxiliaires et apprendre à utiliser les produits de biocontrôle. 

L’après-midi des témoignages sous forme de tables rondes ont eu lieu. Voici ce qu’il en est ressorti :

Didier Dhainaut (jardinier amateur de Lille et lauréat du concours Jardiner Autrement) :

-le sol et l'habitat sont comme un être humain, il faut les observer et être curieux,

-L'été 2019, bien que caniculaire, n'a pas impacté son jardin, dont le sol est resté humide,

-Il passe environ 3 heures par semaine dans son jardin (plantation et entretien), récolte quotidienne il est contre le labour du sol.

Claude Brialix (Responsable de jardins à Saint-Etienne, blog connu) :

-depuis 2013, une charte «zéro phyto» est inscrite dans le règlement de l’association. Les jardiniers qui utilisent des produits sont exclus,

-l'habitude reste forte des "jardins propres", malgré l'appauvrissement des sols,

-il n'irrigue qu'avec l’eau récupérée du ciel.

Gérard Boinon (paysan, passé au zéro phyto suite à un accident) :

-a retrouvé un livre de son grand-père sur les oiseaux utiles en maraîchage,

-3 couples de mésanges bleues dans son jardin donc il évite l'utilisation de pesticides (mais il faut des haies composites pour les abriter, avec des chênes),

-utilisation de trichogrammes,

-hérissons et carabes pour lutter contre les limaces (mais il faut des haies composites avec strate herbacée).

Olivier Guérin (animateur réseau observations jardins) :

-l'essor de nouvelles maladies oblige à être vigilant,

-un gros travail de pédagogie AVEC LES ECOLES ET LES ENFANTS est à faire,

-idée de thème d'animation : "Guerre et paix dans le potager".

La journée s’est terminée par des ateliers.

Beaucoup de jardiniers veulent «contrôler les parcelles» et utilisent des produits en se débrouillant de manière inadéquate (sel, vinaigre…). Beaucoup ne veulent pas d’herbe dans leurs cultures.

Les nouveaux jardiniers cherchent à se créer un espace de nature quand les plus anciens veulent produire. La distinction entre jardin productif et jardin contemplatif est une vision aujourd’hui conflictuelle. L’opposition entre une optique ornementale du jardin et une volonté ou un besoin de production n’a toutefois pas lieu d’être.

Les jeunes générations de jardiniers sont très préoccupées par les questions de nature et de biodiversité. Le changement se fait par eux.

 

 

#
8
Janvier
2020

CONCOURS "A VOS COQUELICOTS"

CONCOURS "A VOS COQUELICOTS"
Symbole de l’engagement environnemental, les enfants pourront aussi montrer leur engagement à l’occasion de la 15ème Semaine Pour les Alternatives aux Pesticides. 

Cette année, Générations Futures, la Fédération des Conseils des Parents d'Elèves (FCPE) et la Fédération Nationale des Jardins Familiaux et Collectifs proposent aux écoles primaires et aux centres périscolaires de participers au concours "à vos coquelicots".

Le but ? Confectionner, dessiner, peindre, modeler le plus beau des coquelicots. Toutes les techniques possibles sont autorisées (crayons, feutres, peinture, collage, modelage, mosaïque…) Il vous suffit de nous envoyez vos œuvres :

  • par e-mail en format PDF ou en photo à l’adresse suivante : alternatives@generations-futures.fr 
  • par voie postale : Générations Futures, 179 rue Lafayette, 75010 Paris
  • le jury sélectionnera un gagnant par cycle et la totalité des œuvres reçues sera publiée sur notre site.

Vous êtes un enseignant-e dans une classe de cycle 1 ou 2 ?

Vous êtes un animateur-rice dans un accueil périscolaire ? 

Invitez vos élèves à imaginer le plus beaux des coquelicots à l’occasion de la Semaine Pour les Alternatives aux Pesticides 

Envoyez vos belles oeuvres par mail ou voie postale avant le 03/04/2020

N'hésitez pas à nous aider à partager l'information en téléchargeant et diffusant le flyer ci dessous !

 

Pour télécharger le flyer c'est ici :

#
6
Janvier
2020

CONCOURS NATIONAL DES JARDINS POTAGERS 2020

CONCOURS NATIONAL DES JARDINS POTAGERS 2020
Passionnés de jardinage, vous avez un potager dont vous êtes fier, inscrivez-vous, le concours est ouvert à tous en France métropolitaine.

Des personnalités du monde du jardin désigneront les lauréats qui répondront aux critères de sélection suivants :
• pratiques de jardinage,
• connaissance et diversité des plantes cultivées,
• raisonnement et pertinence du choix des espèces et des variétés,
• esthétique (intégration dans le site, originalité du tracé, mariage des fleurs et des légumes…),
• motivations.

Choisissez votre catégorie : 

Catégorie 1

Jardinier amateur, vous cultivez un potager dans votre jardin privatif pour vos besoins familiaux.

Catégorie 2

Jardinier amateur, vous cultivez un potager dans un ensemble collectif de jardins (centre de jardins, jardins familiaux…) pour vos besoins familiaux.

Catégorie 3

Votre jardin potager privatif se situe dans un environnement paysager.

Catégorie 4

Votre potager a une vocation pédagogique de votre propre initiative ou avec la participation d’associations de jardiniers ou de sociétés d’horticulture.

Catégorie 5

Vous cultivez un potager dans des jardins partagés mis en place au sein d’une entreprise ou par une association.

 

Candidature à poster le 30 juin 2020 au plus tard

 

 

#
20
Décembre
2019

Toute l'équipe de la Fédération vous souhaite de bonnes fêtes !

Les fêtes de fin d'années approchent...

Le siège de la Fédération sera fermé du 23 au 27 décembre inclus. Nous nous retrouvons dès le 30 décembre. 

 

 

Nous espérons que vous allez passer de très bonnes vacances et de bons moments en famille !

Toute l'équipe de la Fédération vous souhaite un Joyeux Noël et une Bonne Année 2020. Sourire

#
31
Octobre
2019

Les Jardins Familiaux de Gradignan reçoivent les étudiants d'AgroParistech

C’est sous un soleil radieux et autour d’un déjeuner fort sympathique que les étudiants parisiens et angevins de la formation « Ingénierie des espaces végétalisés urbains » ont découvert les jardins familiaux de Gradignan, un site emblématique de l’agriculture urbaine lors d'un voyage d'étude dans la métropole bordelaise. 

 

 

 Mare pédagogique, jardins partagés pour les enfants des crèches alentours, poulailler collectif, accueil de résidents d’EHPAD, espaces de jardinage pour les personnes à mobilité réduite : les jardins familiaux de Gradignan, quarantenaires cette année, n’arrêtent pas de se réinventer.

 Autour d'Albert, Brigitte, Philippe et Michel, figures emblématiques de ce jardin et en présence du Maire de la ville, Michel Labardin, les étudiants ont visité la quarantaine de parcelles de 90 à 180 m2 et découvrir la variété des espèces cultivées et des modes de gestion. Au gré de leur cheminement, ils ont eu le plaisir de découvrir la vraie vie de village créée par l’aménagement en grappes de six jardins avec, à leur centre, les cabanons de chaque jardin et un puits collectif formant une mini place de village. 

 La découverte du lieu s’est poursuivie autour d’un délicieux et chaleureux repas où les échanges furent nombreux. Au menu des discussions : comment faire évoluer les adhérents ? (30% sont là depuis moins de 5 ans), comment accueillir plus de femmes (aujourd’hui 1/3 des 40 adhérents), et comment prioriser les demandes d’adhésion aux personnes vivant en habitat social et ne disposant pas de jardin (25 demandes en attente). Un beau programme auquel s'attelle au quotidien le comité (ou bureau) local. 

 La visite a été élue à l’unanimité comme le meilleur moment de la semaine par les étudiants !

 

Merci à Léa et aux autres étudiants pour ce beau témoignage de leur visite ! 

 

(1) La formation « Ingénierie des espaces végétalisés urbains » d’AgroParisTech et AgroCampus Ouest forme des ingénieurs capables de concevoir et évaluer tous types d’espaces végétalisés en ville

http://www2.agroparistech.fr/Ingenierie-des-Espaces-Vegetalises-Urbains-IEVU.html

#