Actus

À la une

12
Avril
2016

Jeu « Quel Biodiv’acteur êtes-vous ? » organisé par la Ligue pour la Protection des Oiseaux

MONTREZ-NOUS L’OBJET DE VOTRE PASSION

À l’occasion de la 10ème Fête de la Nature, la LPO organise du 15 avril au 25 mai un grand jeu ouvert à tous pour mettre en lumière vos actions en faveur de la biodiversité. Du geste quotidien à l’action plus exceptionnelle, un tirage au sort récompensera une vingtaine d’initiatives sans distinction d’âge ou de degré d’implication.

A travers la démarche Biodiv’acteurs, la LPO donne à chacun les clés pour agir et se divertir selon ses envies et possibilités, 16 actions vous sont ainsi proposées.
Pour participer, photographiez-vous avec un objet symbolique de votre mode d’action : par exemple, un porte-voix pour Alerter, une bouée pour Secourir, une tirelire pour Donner… Même s’il ne s’agit pas d’un concours, n’hésitez pas à laisser libre-cours à votre créativité !

Parmi les photos reçues 20 gagnants seront tirés au sort et se verront remettre un lot. Pour les 5 premiers, ce lot sera remis par l’Association locale LPO la plus proche de chez eux qui les invitera pour l’occasion à une sortie « sur mesure », pour les faire participer à une activité en relation avec l’action qu’ils auront choisie (ex : surveiller, restaurer…).  Le grand gagnant sera accueilli par Allain Bougrain Dubourg à la réserve de Lilleau des Niges de l’Ile-de-Ré.

Pour plus d'information : https://www.lpo.fr/agir-a-nos-cotes/tous-biodivacteurs

#
21
Mars
2016

Le potager de mon grand-père

La FNJFC est heureuse d’être partenaire du nouveau film de Martin Esposito : « Le potager de mon grand-père » qui sortira dans les salles de cinéma le 20 avril prochain.

Après le tournage éprouvant de Super Trash, Martin Esposito souhaite partager un moment d’intimité où la beauté, la paix et la transmission de valeurs fondamentales s’entremêlent au fil des saisons.

Le sujet de ce film sensible et généreux est un hymne à la vie et à la nature que nous devons protéger. Le film porte toutes les valeurs de la Fédération qui vous invite chaleureusement à découvrir cette belle histoire.

Synopsis : Chez son grand-père, Martin est venu se ressourcer, aider et partager des moments de vie. L’aieul lui transmettra son savoir, un peu de ses racines et les secrets de ce potager cultivé par amour pour sa femme disparue. Issu de cette génération fast-food, Martin prendra conscience de la valeur de ce précieux héritage.

>> VOIR LA BANDE-ANNONCE

>> DOSSIER DE PRESSE LE POTAGER DE MON GRAND-PERE

 

#
10
Mars
2016

L’Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux

appelle tous les jardiniers associés à participer à la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides - 20 au 30 mars 2016.

Les pesticides empoisonnent notre environnement, sont la cause de nombreuses maladies et mettent en cause l’avenir de notre planète. Ils concernent tous les organismes vivants : plantes, animaux, poissons, oiseaux, insectes et bien sûr l’Homme chez qui ils sont responsables de cancers, maladies neuro-dégénératives et d’infertilité.

Ils sont présents presque partout dans la chaîne alimentaire.

Les jardiniers associés sont soucieux de leur propre santé et de la santé de leur jardin.

Les jardins familiaux sont à la pointe du combat contre l’usage des pesticides, mais il reste encore beaucoup à faire car ils ne sont pas utilisés uniquement dans les jardins : beaucoup de familles, à la maison, ont recours à de nombreux pesticides sous des formes diverses (aérosols, sprays, détergents, produits d’entretien...), tous très nocifs pour la santé et l’environnement.

Cette semaine d’action est maintenant suivie sur presque tous les continents.

L’année 2016 est particulièrement dédiée à la santé et à la sensibilisation des personnes privées et des familles.

En 2016, pour la 11e édition de la Semaine pour les Alternatives aux Pesticides :

Il nous faut donc d’abord rester vigilants et nous mobiliser pour que les interdictions décidées par l’Europe à l’encontre du Round Up de Monsanto ne soient pas remises en cause et que la législation soit de plus en plus rigoureuse.

Les jardiniers doivent encore être d’avantage conscients que le jardin cultivé écologiquement, leur permet de se nourrir sainement et d’avoir une influence bénéfique sur la nature (faune, flore) et l’environnement.

L’Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux et les fédérations membres invitent donc les jardiniers associés à:

  • préparer leur sol de façon raisonnable ;
  • composter leurs déchets verts et de cuisine ;
  • utiliser des engrais organiques ;
  • favoriser l'installation d'animaux et insectes utiles ;
  • choisir des plantes adaptée au climat ;
  • pratiquer la rotation des cultures ;
  • utiliser des produits alternatifs aux pesticides ;
  • rejeter des plantes génétiquement modifiées mais au contraire culture accrue d’anciennes espèces et variétés de plantes ;
  • utiliser des matières premières peu contaminées et rétablir un circuit des matières largement fermé (composter et pailler ) ;
  • éviter de polluer les eaux et les sols, par exemple en renonçant à utiliser des nitrates, phosphates et produits phytosanitaires ;
  • aménagement des ensembles de jardins familiaux avec des éléments divers par exemple avec des haies, arbustes, tas de branches, groupes d’arbres ou arbres solitaires, en observant les principes pour stimuler la biodiversité.

Afin d'atteindre ces buts, l’Office International et les fédérations nationales recommandent à toutes leurs associations adhérentes :

  • d'aider les jardiniers individuels en leur prodigant les conseils de jardinage appropriés. Ces conseils seront prodigués par des conseillers compétents en matière de jardinage ;
  • de former de façon accrue des conseillers en matière de jardinage et des conseillers en matière de la protection des plantes dans les associations et les fédérations ;
  • de réaliser davantage de projets dans le domaine de l’environnement dans les associations de jardins familiaux.

 L’Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux appelle tous les jardiniers associés à  participer  à cette campagne du 20 au 30 mars 2016 :

  • en organisant des activités ayant valeur d’exemple ;
  • en organisant des conférences et débats ;
  • en ouvrant leurs portes à leurs voisins pour répandre les bonnes pratiques.

Informations sur http://www.semaine-sans-pesticides.com/

#
20
Décembre
2015

Voeux de la FNJFC pour la nouvelle année


Pour 2016, la FNJFC vous offre 120 ans de Jardin Familial sans modération pour un climat propice au service des jardiniers.

 

 

#
15
Décembre
2015

Voeux 2016

de l'Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux

Chers amis jardiniers,
1926 – 2016
Les pères fondateurs de notre regroupement international, l’Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux, étaient convaincus qu’une relation continue entre les fédérations nationales était nécessaire pour développer le mouvement des jardins familiaux. Ils estimaient que les fédérations nationales, prises séparément, n’étaient pas suffisamment fortes pour atteindre ce but.

Les thèmes et les problèmes qui préoccupent les jardiniers associés et les fédérations nationales sont devenus depuis lors plus diversifiés et complexes : à côté de la protection juridique et de la reconnaissance de la valeur des jardins familiaux, la thématique : « comment répondre aux nouvelles envies des membres et de la société », est devenue un nouveau défi.

Travailler ensemble, réagir ensemble aux nouveaux défis, échanger des expériences pour trouver des solutions, agir ensemble pour convaincre les hommes et les femmes politiques, les autorités nationales et internationales de la valeur des jardins familiaux pour tous, optimiser et élargir la palette des services offerts et aider les membres, restent aujourd’hui comme par le passé nos outils de travail, mais ils doivent néanmoins être modernisés.

Le jardinage range aujourd’hui parmi les occupations de loisirs les plus appréciées. L’ «Urban Gardening» est dans tous les esprits. Mais souvent les gens oublient que le mouvement des jardins familiaux est la forme la plus durable de l’«Urban Gardening» et qu’il n’apporte pas seulement à ses membres une précieuse compensation après une journée rude de travail et une nourriture saine, mais qu’il fournit également à la société une contribution régulière et durable souvent sur base du bénévolat. Il ne faut pas oublier sa contribution à la cohésion sociale par l’intégration des migrants, des séniors, des handicapés, etc. Les communes en profitent par les recettes des fermages perçues et par la réduction des frais d’entretien pour les zones vertes. Les jardiniers associés contribuent à la protection de la nature et de l’environnement, à la protection de la biodiversité par une sensibilisation régulière et un jardinage respectueux de la nature.

Afin de renforcer le mouvement des jardins familiaux, nous devrons ensemble au cours des prochaines années :

  • Nous ouvrir pour d’autres fédérations à travers l’Europe et le Monde.
  • Améliorer et étendre les services offerts par l’Office en accord avec les souhaits des fédérations. L’élaboration de conseils en jardinage optimaux pour tous est un premier pas dans cette direction.
  • Les exemples « de bonne pratique » existants devront être vulgarisés davantage afin que les fédérations et les associations puissent le mieux répondre aux nouvelles envies des membres et des citoyens.
  • Par des activités communes nous devrons souligner l’importance et les contributions de notre mouvement à la société et à la nature.
  • Le lobbying à tous les niveaux doit être renforcé afin de réussir surtout que la reconnaissance de la valeur des jardins familiaux dans le domaine social et pour l’environnement par la Commission Européenne le 8 mai 1990 conduise à des mesures profitables pour tous les jardiniers associés. A cet effet les contacts ont été noués avec la Commission Européenne et le Parlement Européen.

L’énumération de ces pistes n’est qu’exemplative. Toutes les pistes à notre disposition devront être considérées à l’avenir.

Au cours des prochaines années nous devrons combattre ensemble d’éventuelles attaques et souligner les nombreux atouts des jardins familiaux. Il est inadmissible que les jardins familiaux soient les premiers à être fermés pour permettre la réalisation de projets plus lucratifs.

«Les jardins familiaux ne sont pas une nostalgie mais un espoir». Tous les jardiniers associés, les hommes et femmes politiques, les autorités et toute la population doivent réaliser, comme Hans-Hermann BENTRUP le formulait si adéquatement : „Grün ist nicht alles, aber ohne Grün ist alles nichts“ (Le vert n’est pas tout, mais tout n’est rien sans le vert).

En ce sens je vous adresse mes meilleurs voeux de santé et de réussite pour 2016.

Malou WEIRICH

Secrétaire générale de l’Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux

#