Cultiver ses connaissances

Attention ! En commençant à observer les animaux et les plantes de votre jardin, vous entrez dans un cercle vertueux. Et oui, c'est démontré : plus on observe, plus on devient attentif et plus on apprend, plus on observe...

Quand on met le doigt dans l'identification des espèces de papillons, d’escargots ou d’oiseaux, on réalise que l'on fait partie d'un grand système vivant et dynamique. La présence des papillons ou des vers de terre remet en cause nos propres pratiques de jardinage et indique si l'on est en accord avec la nature. On vous aura prévenu ! Cela peut vous conduire à adopter des pratiques de jardinages plus favorables à la biodiversité comme une diminution des traitements ou des fréquences de tontes et à favoriser certaines espèces de plantes accompagnatrices du potager.

Dans les jardins familiaux, il est aisé d'échanger ses connaissances et ses pratiques avec ses voisins. Mieux vaut en profiter !

A présent, c'est le moment de partir sur le terrain pour de nouvelles observations naturalistes : à votre appareil photo, vos fiches d'identifications, votre loupe ou vos jumelles pour suivre les pollinisateurs, les oiseaux, les plantes,etc.