Jardinez la biodiversité

Pour améliorer ses connaissances et participer à une aventure scientifique collective
Cliquez ici

Adhérents

Connexion : mode d'emploi

En tant qu'adhérent et en fonction de vos responsabilités, vous pourrez accéder à un espace dédié avec des documents spécifiques via le menu Publications.

 

Pour vous connecter à notre site Internet, vous devez disposer d'un identifiant et d'un mot de passe.

 


En savoir plus

Jardins

Les nouveaux jardins

Ancrée dans l’histoire sociale de la France et de l’Europe, la FNJFC est la référence française des jardins familiaux.


En savoir plus

Missions

Conception

Créé au sein de la Fédération en 1994, le bureau d’études s’est spécialisé dans la conception de jardins familiaux sur l’ensemble du territoire, répondant ainsi aux sollicitations des associations adhérentes, des collectivités locales, des bailleurs sociaux et d’autres partenaires publics ou privés.


En savoir plus

Magazine N°491
Édito

septembre-octobre 2015

Jardin Familial N°491

Chère Jardinière, cher Jardinier,

Chaud, nous avons eu très chaud, et rien de comparable avec ce que nous avions connu en 2003. Une entrée en canicule avec un mois d’avance sur ce que nos ancêtres connaissaient. Car pour eux les fortes chaleurs coïncidaient avec le positionnement de l’étoile Sirius (la plus brillante du ciel) qui, à cette période, se couchait et se levait en même temps que le soleil. Associée à la constellation du chien, canis en latin, la canicule débutait donc le 24 juillet et finissait le 24 aout. Si chez les romains la canicule était redoutée car porteuse de maladies, chez les égyptiens au contraire cette période annonçait la crue du Nil.

Il y avait donc observation de phénomènes qui ne pouvaient être expliqués. Il fallait donc que les dieux interviennent et que l’on construise quelques croyances pour accepter ces malheurs ou ces bienfaits.

Nous savons maintenant décrire et comprendre la complexité des phénomènes météorologiques et climatiques que nous venons de vivre et qui sont dus à l’installation d’un système, fait de deux  masses dépressionnaires et d’un anticyclone stable en altitude qui dirige sur l’Europe l’air chauffé à blanc du Sahara.

L’an passé nous nous plaignions de la fraîcheur et des pluies estivales qui avaient compromis les récoltes en favorisant gastéropodes et maladies cryptogamiques. Cette année, au premier juillet, en Ile de France les pommes de terre étaient déjà fanées avec presque rien au pied !

Nous allons donc devoir faire avec ces bouleversements et trouver des solutions pour adapter nos pratiques de jardiniers. Chacun d’entre nous doit se comporter en expérimentateur et noter toutes ses trouvailles ou ses astuces. Pour cela il nous faut observer et enregistrer tous les signes qui seront pour l’avenir nos repères. Notre Fédération s’est associée à un ensemble de partenaires naturalistes pour étudier et favoriser la biodiversité. Il est donc impératif que chacun d’entre nous soit un observateur perspicace des phénomènes qui nous entourent, à la fois pour se constituer son registre propre, mais aussi pour contribuer aux connaissances communes et tordre le cou aux croyances d’un autre âge. Pour devenir cet observateur aguerri, demandez à vos responsables de site de programmer des formations ''Le potager au naturel'', c’est un très bon moyen d’exercer son œil et d’échanger sur les pratiques.

Pour revenir au climat, nous approchons de la grande conférence qui aura lieu en décembre à Paris. Au nom de la Fédération j’ai collaboré  avec le ''PACTE pour le Jardin'' à un petit ouvrage qui sera disponible tout prochainement et permettra de sensibiliser tous les publics.

Cher lecteur et chère lectrice, soyez tous les acteurs et les ambassadeurs de cette prise de conscience environnementale que d’autres personnages bien plus illustres que moi prônent maintenant. Pour éviter le pire, c’est maintenant que nous devons agir ! Soyez responsables de chacun de vos gestes pour économiser toutes les énergies, trier et recycler tous les déchets, favoriser et protéger toutes les espèces de nos jardins.

Et comme le dit si bien Jean-Marie PELT, que nous avions accueilli lors de notre congrès à Dijon en 2008, « nous devons être les gardiens de nos jardins (puisque ces deux mots sont de même racine) afin de bien jardiner à temps et à contre temps ».

Gil Melin – Président de la FNJFC

Voir l'édito

Adhérer


Conseils, formations, assurances, lettres d’information et magazine Jardin Familial de France, médiations, financements, représentation auprès des autorités…

Si vous êtes une association et que vous souhaitez adhérer à une Fédération qui saura vous écouter, vous défendre, vous accompagner et vous informer
                                                                         cliquez ici