Bienvenue

La Fédération Nationale des
Jardins Familiaux et
Collectifs crée, réhabilite,
aménage, développe, gère,
anime et défend ses groupes
de jardins adhérents.

Adhérents

Connexion : mode d'emploi

En tant qu'adhérent et en fonction de vos responsabilités, vous pourrez accéder à un espace dédié avec des documents spécifiques via le menu Publications.

 

Pour vous connecter à notre site Internet, vous devez disposer d'un identifiant et d'un mot de passe.

 


En savoir plus

Jardins

Les nouveaux jardins

Ancrée dans l’histoire sociale de la France et de l’Europe, la FNJFC est la référence française des jardins familiaux.


En savoir plus

Missions

Conception

Créé au sein de la Fédération en 1994, le bureau d’études s’est spécialisé dans la conception de jardins familiaux sur l’ensemble du territoire, répondant ainsi aux sollicitations des associations adhérentes, des collectivités locales, des bailleurs sociaux et d’autres partenaires publics ou privés.


En savoir plus

À la une

De nouveaux jardins familiaux à Chanteloup les Vignes !

Toutes les actus

Magazine N°509
Édito

septembre-octobre 2018

Jardin Familial N°509

 

Chères jardinières, chers jardiniers,

 

Développement durable… !

 

Tous les responsables n’ont que ce slogan à la bouche. Cela pourrait devenir lassant et un brin agaçant. Le compost n’est pas né d’hier et il y a des lustres que le code civil incite chacun à « cultiver en bon père de famille » la terre qui lui a été confiée !

 

Notons tout d’abord que, très souvent dans cette expression, c’est le mot durable qui fait choc alors que le mot développement est peut être plus important. Il a remplacé les mots plus anciens de produits, productivité, croissance et progrès. A l’heure actuelle, quant on parle de développement, on oublie l’économie pour insister sur le plein épanouissement de l’homme. Cet objectif, rappelons-le, était à la base de la création de la Ligue du Coin de Terre, en 1896 par l’abbé Lemire.

 

Pourtant, il faut produire et, en même temps, la société moderne s’est fi xée comme objectif de réduire la pénibilité du travail, de favoriser la formation et les loisirs et d’offrir un cadre de vie de moins en moins rude.
C’est pourquoi progressivement la sueur et l’effort ont été remplacés, non pas par l’outil, mais par la machine et la chimie. Cependant, en prenant l’exemple de nos jardins, faut-il vraiment remplacer la bêche par le motoculteur et le désherbage manuel par des produits chimiques ?

 

Alors on s’est mis à penser « bio ». On s’est mis à penser « développement durable » pour nos générations futures.
Il faut aussi revenir à des habitudes de consommation raisonnables, ne plus consommer de fraises en hiver car cela est mauvais pour notre empreinte écologique, mais nous contenter des fruits et légumes de saison, cultivés sur place, par nousmêmes ou des maraîchers et agriculteurs locaux.

 

Cette évolution, doit nous faire passer de l’égoïsme légitime « du bon père de famille » à la gestion collective, intelligente et solidaire, de notre patrimoine commun. Les comités locaux et associations de jardins familiaux peuvent y contribuer.

 

Bonne rentrée !

 

Patricia DESPESSE
Présidente

Voir l'édito

Adhérer


Conseils, formations, assurances, lettres d’information et magazine Jardin Familial de France, médiations, financements, représentation auprès des autorités…

Si vous êtes une association et que vous souhaitez adhérer à une Fédération qui saura vous écouter, vous défendre, vous accompagner et vous informer
                                                                         cliquez ici