Jardins de Mazargues à Marseille

La FNJFC se mobilise pour préserver un site exceptionnel
Cliquez ici

Adhérents

Connexion : mode d'emploi

En tant qu'adhérent et en fonction de vos responsabilités, vous pourrez accéder à un espace dédié avec des documents spécifiques via le menu Publications.

 

Pour vous connecter à notre site Internet, vous devez disposer d'un identifiant et d'un mot de passe.

 


En savoir plus

Jardins

Les nouveaux jardins

Ancrée dans l’histoire sociale de la France et de l’Europe, la FNJFC est la référence française des jardins familiaux.


En savoir plus

Missions

Conception

Créé au sein de la Fédération en 1994, le bureau d’études s’est spécialisé dans la conception de jardins familiaux sur l’ensemble du territoire, répondant ainsi aux sollicitations des associations adhérentes, des collectivités locales, des bailleurs sociaux et d’autres partenaires publics ou privés.


En savoir plus

Magazine N°487
Édito

janvier-février 2015

Jardin Familial N°487

Chères jardinières, chers jardiniers,

Après les fêtes, nous voici au cœur de l’hiver, là où le climat nous tient éloignés de nos parcelles, ce qui doit nous permettre de réfléchir et de penser à notre organisation. Maintenant que nos vivaces sont protégées, que le sol se restructure sous l’effet des micro-organismes que nous avons favorisés par nos amendements, nos engrais verts ou le mulch étalé à l’automne, il est temps d’élaborer les plans de culture pour respecter la succession de nos productions ; il est temps de choisir les semences les plus adaptées à notre sol et à notre climat. Il est temps de partir à la recherche des plants, des bulbes et des tubercules les plus résistants aux bio-agresseurs. Car en fin de compte il nous faut être prêts dès les beaux jours en ayant mis toutes les chances de notre côté pour avoir le moins possible à intervenir chimiquement ou mécaniquement.

Il nous faut être de plus en plus vigilants car nous allons devoir nous adapter à la modification climatique qui s’annonce par ces variations météorologiques inhabituelles : pas de gel depuis février 2013 en région parisienne, cinq épisodes cévenols sur le midi de la France au cours de cet automne… Cette modification entraîneégalement l’apparition d’une faune et d’une flore inconnues mais opportunistes. Nous pourrions être fatalistes et dire que nous n’y pouvons rien à notre échelle de simples jardiniers ! Mais bien au contraire, il nous faut nous mobiliser pour participer et militer, afin de lutter contre ce réchauffement climatique. Par nos choix d’espèces, par nos pratiques culturales, par les aménagements paysagers, nous pouvons apporter notre pierre à l’édifice de cette transition écologique qu’il nous faut construire.

Notre combat pour économiser l’eau, pour limiter les produits phyto-pharmaceutiques et les remplacer par des préparations de substitution doit être poursuivi. Tout comme nous devons réfléchir sur l’utilisation des engins à moteur pour le travail du sol et l’entretien des espaces communautaires. Il n’y a pas de petites économies en la matière : gestion  différenciée des pelouses, traitement en interne des résidus de cultures ou de tontes, pâturage et utilisation de volailles pour recycler les déchets ménagers  sont autant d’exemples expérimentaux que nous devons promouvoir par une action militante et concertée. C’est pourquoi, après nous êtreengagés pour la biodiversité depuis plusieurs années, nous organisons le 11 février, avec notre partenaire GrDF, une grande journée d’échanges et de partage avec les associations spécialisées dans ce domaine afin qu’elles nous aident à devenir des acteurs majeurs et reconnus. C’est avec la même optique que je vais, au sein de Pacte pour le jardin nous engager afin que notre mouvement soit présent lors du rassemblement mondial pour le climat de décembre 2015 à Paris. Parce que notre activité de jardinage nous relie aux éléments fondamentaux qui régissent notre planète, nous avons la chance de les connaître, nous devons en permanence faire des efforts pour mieux les comprendre et promouvoir les actions indispensables à l’amélioration de notre environnement.

Tout est intimement lié, la teneur de votre activité de jardinage et le rôle local de chaque site de jardins tiennent la place de notre Fédération dans la société française. Nous devons être influents pour survivre et nous le serons par la qualité de chaque parcelle, par l’implication des responsables de sites dans l’engagement éco citoyen, par les performances de nos salariés et par la gouvernance éclairée de nos administrateurs. Pour ma part je veillerai dans les mois à venir à vous représenter dans les instances de décisions nationales.

Au seuil de cette nouvelle année, le Conseil d’Administration, le Comité de Rédaction et l’ensemble du personnel se joignent à moi pour vous présenter leurs meilleurs voeux.

Gil Melin – Président de la FNJFC

Voir l'édito

Adhérer


Conseils, formations, assurances, lettres d’information et magazine Jardin Familial de France, médiations, financements, représentation auprès des autorités…

Si vous êtes une association et que vous souhaitez adhérer à une Fédération qui saura vous écouter, vous défendre, vous accompagner et vous informer
                                                                         cliquez ici