Sauvons les Jardins de Mazargues à Marseille

Signez la pétition
Cliquez ici

Adhérents

Connexion : mode d'emploi

En tant qu'adhérent et en fonction de vos responsabilités, vous pourrez accéder à un espace dédié avec des documents spécifiques via le menu Publications.

 

Pour vous connecter à notre site Internet, vous devez disposer d'un identifiant et d'un mot de passe.

 


En savoir plus

Jardins

Les nouveaux jardins

Ancrée dans l’histoire sociale de la France et de l’Europe, la FNJFC est la référence française des jardins familiaux.


En savoir plus

Missions

Conception

Créé au sein de la Fédération en 1994, le bureau d’études s’est spécialisé dans la conception de jardins familiaux sur l’ensemble du territoire, répondant ainsi aux sollicitations des associations adhérentes, des collectivités locales, des bailleurs sociaux et d’autres partenaires publics ou privés.


En savoir plus

Magazine N°498
Édito

novembre-décembre 2016

Jardin Familial N°498

Chères Jardinières, chers Jardiniers,

120, 100, 90 : trois anniversaires que j’ai eu la chance de célébrer cette année, trois anniversaires qui s’éclairent les uns les autres et renforcent le sens de chacun… 120 ans tout d’abord : c’est l’âge de notre Fédération qui, comme vous le savez, a été créée par l’abbé Lemire en 1896. Son idée était simple et forte : il voulait que “chaque homme puisse cultiver un bout de jardin et profiter d’une cabane avec sa tonnelle”. 120 après, la Fédération est toujours là. Elle regroupe, aide et défend quelques 20 000 jardiniers répartis dans 200 associations et comités locaux ainsi que 3 000 jardiniers répartis sur 70 sites en Île-de-France. Lorsque je regarde le chemin parcouru en 120 ans par tous ces jardiniers et jardinières, ces responsables d’associations qui ont donné de leur compétence, de leur temps, de leur argent, je suis émerveillé.

Ce sentiment d’émerveillement a été renforcé par le Congrès de Vienne qu’organisait l’Office International du Coin de Terre et des Jardins Familiaux, lui aussi fondé par l’abbé Lemire et la Fédération autrichienne (qui fêtait, elle, ses 100 ans d’existence) il y a 90 ans. L’Office International, avec ses 13 fédérations européennes, représente actuellement 2 millions de jardiniers. Elle a eu la joie pour ses 90 ans d’accueillir et de faire entrer une nouvelle fédération, celle du Japon. Ce fut pour moi un moment d’émotion fort lorsque les délégués japonais ont signé leur engagement à nos côtés.

Ces hommes de l’autre bout de la terre ont trouvé, après plusieurs années d’observation, qu’il était important pour eux de rejoindre l’Office, que nos problèmes étaient aussi leurs problèmes, qu’il fallait joindre nos forces pour aborder le monde de demain, qu’ensemble nous étions plus forts malgré les disparités d’organisation de nos jardins, malgré les incompréhensions de langue et de culture, malgré … Oui, tous ces malgré, (et ils sont bien plus nombreux que ceux que je viens de citer) ne les ont pas empêchés de nous rejoindre à l’Office International.

Les 120 ans de notre Fédération, les 100 ans de la Fédération autrichienne et les 90 ans de l’Office International ont traversé deux guerres mondiales, la Guerre Froide et je ne sais combien de catastrophes et de crises économiques. Et elles sont toujours là ! C’est la preuve que l’idée de départ de l’abbé Lemire est toujours valable, qu’elle est partagée, qu’elle a été améliorée et les valeurs que nous y portons sont toujours d’actualité.

Oui, nos jardins familiaux sont une solution possible pour construire demain! Si nous regardons plus loin que notre bêche, nos successeurs ne cèderont pas devant la pression foncière. Nous nous battrons pour que cultiver son jardin ne devienne pas un luxe pour un petit nombre de privilégiés, pour que les légumes qu’ils mangeront ne soient pas produits hors sol dans des caves éclairées artificiellement. Oui, nous devons aussi préparer l’avenir des jardins familiaux et faire des propositions aux hommes politiques, avec l’aide de tous, pour conserver la biodiversité, pour cultiver de façon naturelle, pour sauvegarder la nature.

Il est important que la FNJFC soit encore présente au XXIe siècle pour continuer à défendre les jardins collectifs. Vous-mêmes, mais aussi les bénévoles qui dirigent les associations, devez être conscients d’être les moteurs de ce mouvement. La poursuite de votre engagement auprès de nous est capitale, ne l’oublions pas.

Dominique Péteul – Président de la FNJFC

Voir l'édito

Adhérer


Conseils, formations, assurances, lettres d’information et magazine Jardin Familial de France, médiations, financements, représentation auprès des autorités…

Si vous êtes une association et que vous souhaitez adhérer à une Fédération qui saura vous écouter, vous défendre, vous accompagner et vous informer
                                                                         cliquez ici